Ikea veut jouer sur les
émotions

Source : Youtube –  » IKEA – Mon fils (2016) « 

Toucher le coeur des gens, « el corazon » (comme le disent nos voisins espagnols); c’est ce que Ikea espère avec sa publicité intitulée « Mon fils » qui comptabilisent déjà plus de 25 000 vues sur YouTube en seulement 2 jours.

Cette publicité, à l’aspect simple et émouvant, cache en fait une réalité commune à tous : le passage obligatoire dans la vie du jeune adulte.
En effet, la scène banale en soi, repose sur des images qui ont un double-sens « touchant » si j’ose dire; on y voit un petit garçon (âgé entre 6 et 8 ans) se balader avec sa mère dans les rayons d’un magasin Ikea.

Le petit garçon choisit en fait des meubles et de la décoration, teste les tiroirs de rangement, mesure une étagère, et fait lui-même appel à la vendeuse en charge de l’espace cuisine pour passer commande. Une fois arrivé en caisse, au moment de régler, le minot se tourne vers sa mère et lui dit qu’à ce prix là, il peut régler tout seul. Jusque là la scène apparaît davantage amusante que émouvante vous allez me dire.

C’est là que l’aspect touchant de l’histoire va ressortir (sortez les mouchoirs) : Arrivé sur le parking, l’enfant range les achats, et prend la place du conducteur, au moment de démarrer le véhicule, l’enfant devient un jeune adulte, sa mère qui voit toujours son fils (désormais adulte) comme le petit garçon qu’il était avant est en fait confronté à la réalité; et le slogan de fin n’y est pas pour rien : « Il y a des choses que l’on aimerait ne jamais voir grandir ».

Avec cela, Ikea veut insister sur l’idée que sa cible est désormais universelle, et que ses magasins deviennent une sorte de passage obligatoire dans la vie d’un adulte.

© 2018 Baptiste ROCHARD. Fait avec ❤️